{ Venise *


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BESOIN D'AIR l p.v Phylis l

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron K. Jymenez

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 26
{ Âge [du perso'] * : 25 ans
{ Job / Etude ? * : Avocat
{ Pensé du jour * : L'Amour grandit avec le doute mais périt avec la certitude
Date d'inscription : 11/04/2008

{ Hep dis nous en plus *
{ Heart *: { INTERROGATION *
{ Relationship *:
{ Open or Close [au new sujet] ? *: { OPEN *

MessageSujet: BESOIN D'AIR l p.v Phylis l   Mer 16 Avr - 22:24

    Un vent froid rompait le silence du boulevard. Le soleil venait d'achever sa descente derrière le fleuve et tandis que le ciel se faisait de plus en plus noir, la lune, elle se faisait plus brillante. Le ciel était encore plus bleu que noir mais malgré tout, le froid de la nuit était bien présent. Quelques couples se tenaient la main, profitant d'une promenade romantique au clair de lune. D'autres encore se pressaient de rejoindre leur maison, de retrouver femme et enfant. Tranquille et paisible, rien ne troublait le silence apaisant de la cité du spectacle. Un claquement de porte. Un vague bruit de clefs qui s'entrechoquent. Silence à nouveau ... Aaron s'engagea sur le boulevard, sa malette à la main, refermant les deux pans de sa veste de l'autre. Le vent s'engouffrait dans ses vêtements et fouettait son visage. Les vents comme ça était rare à Venise et le jeune homme avait la désagréable impression que les bourrasques l'empechaient d'atteindre sa destination trop facilement comme si elles voulaient l'en empêcher. Coïncidence de la vie, les rafales étaient le reflet réelles de la tempête qui faisait rage sous son cerveau. Coïncidence ?

    Une fois de plus, Aaron Jymenez avait été le dernier à quitter le bureau d'avocat qu'il dirigeait depuis peu d'une main de maître. Alors que sur ses débuts le cabinet peinait à s'étendre, il avait l'habitude de rentrer tôt, préferant savourer son temps libre avec sa femme et son fils. Mais depuis une affaire récente, brillamment prise en charge par le jeune papa, sa réputation s'était envolée et jamais les affaires n'avaient mieux marchés. Il s'en réjouissait et passait de plus en plus de temps à son bureau, étudiant des dossier qui ne cessaient de se complexifier. Lorsqu'on lui demandait pourquoi il travaillait autant, ce qui n'était pas dans ses habitudes, il répondait qu'il avait une réputation à tenir. Mais les vraies raisons étaient malheureusement ailleurs. Alors que sa carrière semblait atteindre son paroxysme, ses relations conjugales l'atteignaient elles aussi ... mais dans l'autre sens. Les disputes avec Harmony, sa compagne, se faisait de plus en plus vives et frequentes et il se demandait de plus en plus souvent si la raison qui le poussait à rester n'était pas son fils. C'était pour lui qu'il voulait rester. C'était à lui qu'il pensait pour maîtriser ses colères. Il refusait categoriquement de lui faire vivre l'enfer qu'il avait lui-même vécu.

    Alors,devait-il penser à lui ou à son fils ? La question était-elle si simple ? Y avait-il seulement une solution autre qu'avec des souffrances ? Cet enchevetrement de pensée lui plombait le morale depuis trop longtemps. Il avait besoin de mettre les choses au clair. Il avait besoin d'aide. Une seule chose combianait les deux à la fois : en parler. Pour cela, la personne ne posait pas de problèmes. C'est pourquoi, cet après-midi, bien décidé à ne pas se laisser engluer par un raz-de-marée d'idées noires, il avait décidé de rendre une petite visite à sa soeur, Phylis. C'était la seule et l'unique qui pourrait l'écouter sans le juger et en tenant compte de sa situation, pourrait lui donner des conseils necessaires. C'était également la seule qui, au-delà des mots seraient le comprendre mieux que quiconque. C'est pourquoi, il n'avait pas hésité l'espace d'une seconde en choisissant de descendre le boulevard plutôt que de le monter. Le vent semblait vouloir lui dire le contraire mais plus têtu qu'il ne le laissait paraître, il continuait dans la direction du Ghetto Redentore. Sa soeur habitait là depuis maintenant un bon moment en colocation avec une certaine Judith qu'il n'avait que brievement croisé. Alors qu'elle habitait dans un petit appartement dans un quartier que ne frequentait pas les nantis de la ville, lui habitait dans une belle villa où les gens riches se delectaient de montrer leur fortune. Mais il n'avait jamais accordé d'importance aux catégories sociales ...

    Aaron s'engagea dans une petite ruelle, son costume jurant avec les murs du quartier. Il croisa un groupe de jeunes filles qui riait trop fort à son goût. Il pila devant un chien qui lui coupa la route et dû faire un détour pour éviter des ados qui semblaient souls et après avoir monté quelques marches étroites, il tourna à gauche cette fois-ci. Il arriva enfin dans cette rue qu'il connaissait si bien. S'arretant devant une porte d'un joli bleu, il sonna au 2° étage. Un grésillement éléctrique lui annonça qu'on lui ouvrait. Ignorant toujours si sa soeur était présente- il ne l'avait pas apellé -, il monta quatres à quatre les marches et se frappa à la porte du deuxième étage. On lui ouvrit et il entra. Dans la petite pièce exiguë, il se sentait maintenant plus à l'aise que dans sa propre maison ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BESOIN D'AIR l p.v Phylis l
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Venise * :: { Hep Venise une ville de rêve ? Ne te fit pas aux apparences... * :: { Le Ghetto * :: { Le Ghetto Rédentore * :: { Judith & Phylis *-
Sauter vers: